Toute l'actualité sur l'Unité de Recherche en Sciences Sociales et Santé  - GRAS -
La Presse
GRAS
Université d'Oran, Cité du Chercheur, Route de l’Aéroport
BP.: 1801/08-31000, Oran
' Tel / Fax : 041 51 92 16  /  040 21 24 41  /  0771 58 94 38
Email: gras_lab@yahoo.fr
Unité de Recherche en Sciences Sociales et Santé

Université d’Oran
Entretien avec le professeur Mohamed Mebtoul :
Le malade et sa famille sont détenteurs d'un savoir face à la souffrance

_________________
Entretien avec le professeur Mohamed Mebtoul :
«Le champ médical algérien fait fi de l’importance du médecin généraliste»
Écrit par Ziad Salah

_________________
Entretien avec le professeur Mohamed Mebtoul :
Etre une femme seule, isolée et sans soutien, c'est déjà porter le stigmate de «prostituée»
Écrit par Salim Mesbah

_________________
Entretien avec Tennci Lamia:
Les médecins du travail, déplorent la méconnaissance des cancers professionnels en Algérie
Écrit par F. Z. Foudil

_________________
Entretien avec Tennci Lamia:
Sans le savoir profane de la famille, l’activité des médecins serait plus compliquée
Écrit par F. Z. Foudil
À lire aussi
Un défi scientifique depuis 17 ans
Portes ouvertes sur le centre de recherche GRAS
Le GRAS fête ses 17 ans

Par Ziad Salah
La raison est simple : l’enseignement de la sociologie de la santé est à la pointe en Algérie et plus précisément à Oran grâce au GRAS. Dans ce sens, Mohamed Mebtoul, à qui l’université d’Es-Senia doit l’introduction de cette spécialité depuis plus de vingt ans, nous a expliqué: «J’ai reçu un courriel pour me présenter au Congo. Sur place, on m’a proposé de réaliser cette enquête. Ce sont les travaux et les publications de notre laboratoire qui ont orienté les responsables de l’OMS vers nous. Autrement, je n’ai pas de relations au niveau de cette institution internationale».
En principe, l’équipe du GRAS remettra un protocole de recherche au courant de ce mois. La formation de l’équipe aura lieu en juillet prochain et l’enquête démarrera en septembre et durera trois mois. Elle doit couvrir deux régions : Oran et Tissemsilt. Le rapport final sera rendu au plus tard au mois de mars 2011. S’exprimant sur l’enquête elle-même, Mebtoul dira : « Elle coïncide exactement avec la problématique que nous essayons de développer depuis fort longtemps». Soulignons que tous les travaux du GRAS tournent autour des acteurs de la santé en Algérie. Et parmi ces acteurs, la famille et les proches que le savoir techniciste enseigné aux médecins et autres agents de la santé ignore superbement. Autrement dit, la sociologie et l’anthropologie de la santé cherche à réhabiliter la famille en tant qu’acteur participant pleinement à l’acte de médication. Or, il semblerait que l’enquête qu’initie l’OMS cherche justement à confirmer cette hypothèse déjà démontrée par la sociologie et l’anthropologie de la santé. Rappelons qu’il y a deux ans, le GRAS a réalisé une enquête pour le compte de la Ligue arabe sur la sexualité. Par ailleurs, Mohamed Mebtoul et son équipe ont d’autres motifs de fierté. Mercredi dernier, son laboratoire a obtenu la plus haute note suite à une mission d’évaluation diligentée par le ministère de l’Enseignement supérieur et le Recherche scientifique.
La personne qui a dirigé cette mission ne s’est pas empêchée de déclarer : «Permettez-moi de vous dire que le cas de votre laboratoire est rare pour ne pas dire unique». En marge des discussions, cette chercheuse hôte du GRAS a signalé que le texte instituant l’autonomie des laboratoires de recherche sera incessamment libéré par le ministère de tutelle. Aussi, elle affirmera que la question de la contractualisation des chercheurs sera réglée dans un proche avenir. Continuant ses annonces, elle ajoutera que le MESRS a libéré 1500 postes de travail et permettra à chaque laboratoire de recherche de recruter un travailleur qui sera chargé des questions de l’hygiène et de l’entretien des lieux.
L’Algérie, par le biais du GRAS (Groupe de recherche en anthropologie de la santé) a été retenu pour participer à l’enquête sur «les perceptions et attentes des communautés à l’égard des services de santé essentiels» qu’initie l’OMS dans douze pays africains. Uniquement l’Algérie a été sélectionnée parmi les pays maghrébins.
Le Quotidien d'Oran
Le 06 - 06 - 2010


PAR ZIAD SALAH
SANTÉ : Une enquête de l’OMS dans douze pays africains
ACTUALITÉS DU GRAS
GRAS : réflexion sur le système de soins

Par Tegguer Kaddour
Merouane Boukrissa
Les "Empreintes du GRAS"
L'éclairage pertinent des sciences sociales
_________________
Mohamed Mebtoul

Avant-projet de la loi relative à la santé
Archaïsme et déni de la réalité sanitaire
_________________
Mohamed Mebtoul
La mise en scène des «savoirs»
_________________
Merouane Boukrissa

Jeûne et santé

Entre croyances, traditions et fondements scientifiques
ACTUALITES DU GRAS                                     Ce que la presse en dit
Par Rubrique:

Actualités du GRAS  |  Dossier de Presse  | Articles de Presse  |  Interview
المنظمة العالمية للصحة - تحقيق حول العلاجات الصحية الأولية بوهران وتيسمسيلت
مائدة مستديرة حول المشروع التمهيدي لقانون الصحة في الجزائر
Le constat amer de
l'ex-ministre Abdelhamid Aberkane
Système de soins en débat

Par Salah C.
صحة: من أجل تحسين العلاقات بين الطبيب والمريض
أنثروبولوجيا صحة
Avant-projet de la loi relative à la santé
Archaïsme et déni de la réalité sanitaire
Le fondateur de l’anthropologie de la santé en Algérie passe le flambeau
De la liberté de penser au totalitarisme
La confiance ne se décrète pas
Le savoir profane de la famille
Méconnaissance des cancers professionnels en Algérie
La santé orpheline d'une politique publique
Le champ médical algérien
Page ''INTERVIEW''

Entretiens avec des chercheurs du GRAS et conférenciers
GRAS : Conférence nationale sur le FLN
Le rôle des médecins algériens et européens de 1954 à 1962
OMS / GRAS