Toute l'actualité sur l'Unité de Recherche en Sciences Sociales et Santé  - GRAS -
La Presse
GRAS
Université d'Oran, Cité du Chercheur, Route de l’Aéroport
BP.: 1801/08-31000, Oran
' Tel / Fax : 041 51 92 16  /  040 21 24 41  /  0771 58 94 38
Email: gras_lab@yahoo.fr
Unité de Recherche en Sciences Sociales et Santé

Université d’Oran
Entretien avec le professeur Mohamed Mebtoul :
Le malade et sa famille sont détenteurs d'un savoir face à la souffrance

_________________
Entretien avec le professeur Mohamed Mebtoul :
«Le champ médical algérien fait fi de l’importance du médecin généraliste»
Écrit par Ziad Salah

_________________
Entretien avec le professeur Mohamed Mebtoul :
Etre une femme seule, isolée et sans soutien, c'est déjà porter le stigmate de «prostituée»
Écrit par Salim Mesbah

_________________
Entretien avec Tennci Lamia:
Les médecins du travail, déplorent la méconnaissance des cancers professionnels en Algérie
Écrit par F. Z. Foudil

_________________
Entretien avec Tennci Lamia:
Sans le savoir profane de la famille, l’activité des médecins serait plus compliquée
Écrit par F. Z. Foudil
À lire aussi
Un défi scientifique depuis 17 ans
Portes ouvertes sur le centre de recherche GRAS
Le GRAS fête ses 17 ans

Par Ziad Salah
ACTUALITÉS DU GRAS
Le Quotidien d'Oran l Mardi 18 octobre 2016

La production scientifique du GRAS (1991-2016): Anniversaire du GRAS : 25 ans après !

Par R. N.
La production scientifique du GRAS (1991-2016) est un document inestimable. Il est le résultat d'un travail de recherche continu, rigoureux et de terrain mené pendant 25 ans par des chercheurs d'horizons disciplinaires pluriels (sociologues, psychologues, démographes, anthropologues et médecins).

Il semble important de mettre en perspective cette production scientifique de qualité, reconnue sur le plan international :
1- Le GRAS, créé en 1991, n'aurait pas été possible sans un projet scientifique rigoureux mené de façon tenace par quatre sociologues. Ils considéraient que seule l'immersion dans la société, plus particulièrement dans les différents espaces de la santé, de la maladie et de la médecine, pouvait être pertinente pour tenter de comprendre du dedans les multiples façons d'appréhender le sens du mal (Herzlich, Augé, 1984). La création de l'anthropologie de la santé à l'université d'Oran a représenté un défi scientifique majeur. Pour ce faire, nous avons mobilisé sans relâche des réseaux nationaux et internationaux qui ont été d'un soutien important dans notre aventure scientifique.

En considérant avec force que le regard des sciences sociales sur la santé, la maladie et la médecine recouvre une valeur heuristique, notre travail scientifique consistait à montrer la prégnance des logiques sociales des différents acteurs de la santé, l'importance des multiples interactions qui se nouent dans le champ de la santé, les stratégies multiples de recours aux soins des patients, s'opérant souvent à contre-courant des orientations de l'Etat, les multiples significations attribuées aux maladies chroniques, etc.

2- Si le GRAS peut se targuer avec fierté d'avoir résisté pendant 25 ans et de présenter de façon aussi précise toute la production scientifique de cette période, c'est essentiellement parce qu'il a investi activement et inlassablement dans la formation de jeunes chercheurs mais aussi de médecins qui ont pu ainsi s'initier au regard anthropologique. La formation rigoureuse, s'appuyant sur les dernières recherches en sciences sociales et santé, aura été l'autre dimension déterminante qui a indéniablement contribué à la production scientifique. Il importe de ne jamais oublier, car l'oubli c'est refuser de laisser des traces qui sont «parlantes», parfois gênantes et dérangeantes. Elles ont le mérite d'objectiver le travail réalisé par le chercheur, beaucoup mieux que des discours rhétoriques et prétentieux qui se présentent bien souvent comme une coquille vide. Rappelons brièvement tout le travail de fourmi qui a été assuré dans l'espace théorique, l'espace critique et auto-critique, l'espace «santé publique», l'espace «partage et convivialité», l'espace «écrire en sciences sociales», nous permettant de réfléchir sur nos différentes catégories d'analyse : la notion d'acteur social, le stigmate, le quotidien en santé, réflexion sur l'approche qualitative, la notion de prise en charge de la maladie chronique en sciences sociales, la notion d'autonomie, famille et santé, le sens du mal, etc. Or tous ces séminaires de travail, sans oublier les multiples conférences présentées par des chercheurs nationaux et étrangers, ont incontestablement nourri nos réflexions pour aboutir à produire des articles de qualité et des ouvrages importants disponibles au GRAS. On trouvera dans ce document des synthèses concises sur les ouvrages et les articles produits pendant 25 ans.

3- Enfin ce document scientifique de référence est la mémoire du GRAS qui permet à d'autres jeunes chercheurs passionnés de continuer, mais aussi d'approfondir de façon critique les résultats de ces multiples recherches. Ce travail de recensement précis montre à quel point il est important pour la recherche de s'inscrire dans l'accumulation scientifique pour que demain les responsables de la santé, ne diront pas que rien n'a été fait par les chercheurs pour comprendre, analyser mais aussi transformer le système de soins pour qu'il réponde aux attentes des patients les plus anonymes et les plus vulnérables. Ce document doit beaucoup à Ahmed Semmoud, le concepteur rigoureux et méticuleux qui a réussi le pari de recenser avec patience tous les documents scientifiques.
Colloque international sur la santé organisé par le GRAS : Epreuves, contraintes, logiques et attentes des patients

Colloque international sur les contraintes et les attentes des patients

Colloque international sur les soins en Algérie : Les patients livrés à eux-mêmes

La production scientifique du GRAS (1991-2016): Anniversaire du GRAS : 25 ans après !

دعوة إلى سياسات صحية تأخذ بعين الاعتبار تنوع المناطق الجزائرية

Groupe de recherche en sciences sociales et santé : Les résultats obtenus durant 25 ans de recherche au menu d’un colloque international

Oran : démarches pour reconvertir l'ex-Gras en Centre de recherche (responsable)


Plaider pour des politiques sanitaires prenant en compte la diversité des régions algériennes
D'autres ACTUALITÉS : A propos du Colloque Internantional
GRAS : réflexion sur le système de soins

Par Tegguer Kaddour
Merouane Boukrissa
Les "Empreintes du GRAS"
L'éclairage pertinent des sciences sociales
_________________
Mohamed Mebtoul

Avant-projet de la loi relative à la santé
Archaïsme et déni de la réalité sanitaire
_________________
Mohamed Mebtoul
La mise en scène des «savoirs»
_________________
Merouane Boukrissa

Jeûne et santé

Entre croyances, traditions et fondements scientifiques
ACTUALITES DU GRAS                                     Ce que la presse en dit
Par Rubrique:

Actualités du GRAS  |  Dossier de Presse  | Articles de Presse  |  Interview
المنظمة العالمية للصحة - تحقيق حول العلاجات الصحية الأولية بوهران وتيسمسيلت
مائدة مستديرة حول المشروع التمهيدي لقانون الصحة في الجزائر
Le constat amer de
l'ex-ministre Abdelhamid Aberkane
Système de soins en débat

Par Salah C.
صحة: من أجل تحسين العلاقات بين الطبيب والمريض
أنثروبولوجيا صحة
Avant-projet de la loi relative à la santé
Archaïsme et déni de la réalité sanitaire
Le fondateur de l’anthropologie de la santé en Algérie passe le flambeau
De la liberté de penser au totalitarisme
La confiance ne se décrète pas
Le savoir profane de la famille
Méconnaissance des cancers professionnels en Algérie
La santé orpheline d'une politique publique
Le champ médical algérien
Page ''INTERVIEW''

Entretiens avec des chercheurs du GRAS et conférenciers
GRAS : Conférence nationale sur le FLN
Le rôle des médecins algériens et européens de 1954 à 1962
OMS / GRAS