Toute l'actualité sur l'Unité de Recherche en Sciences Sociales et Santé  - GRAS -
La Presse
GRAS
Université d'Oran, Cité du Chercheur, Route de l’Aéroport
BP.: 1801/08-31000, Oran
' Tel / Fax : 041 51 92 16  /  040 21 24 41  /  0771 58 94 38
Email: gras_lab@yahoo.fr
Unité de Recherche en Sciences Sociales et Santé

Université d’Oran
Entretien avec le professeur Mohamed Mebtoul :
Le malade et sa famille sont détenteurs d'un savoir face à la souffrance

_________________
Entretien avec le professeur Mohamed Mebtoul :
«Le champ médical algérien fait fi de l’importance du médecin généraliste»
Écrit par Ziad Salah

_________________
Entretien avec le professeur Mohamed Mebtoul :
Etre une femme seule, isolée et sans soutien, c'est déjà porter le stigmate de «prostituée»
Écrit par Salim Mesbah

_________________
Entretien avec Tennci Lamia:
Les médecins du travail, déplorent la méconnaissance des cancers professionnels en Algérie
Écrit par F. Z. Foudil

_________________
Entretien avec Tennci Lamia:
Sans le savoir profane de la famille, l’activité des médecins serait plus compliquée
Écrit par F. Z. Foudil
À lire aussi
Un défi scientifique depuis 17 ans
Portes ouvertes sur le centre de recherche GRAS
Le GRAS fête ses 17 ans

Par Ziad Salah
Algérie Press Service (APS) samedi 4 juin 2011
ORAN - Le laboratoire d’anthropologie de la santé relevant de l’université d’Oran a, en 20 ans d’existence, permis aux médecins d’améliorer la relation avec le malade et d’être à l’écoute de ce dernier pour mieux le soigner, a indiqué samedi le directeur de cette structure, Mohamed Mebtoul.

"
Il y a vingt ans, nous étions quatre chercheurs d’Oran à lancer un champ disciplinaire nouveau en Algérie, celui de l’anthropologie de la santé. C’était un véritable défi, un rêve merveilleux.
Il a fallu affronter bien d’appréhensions et de compréhensions pour nous imposer", a déclaré à l’APS Mohamed Mebtoul, sociologue et enseignant à l’université d’Oran, à la veille de l’ouverture d’une rencontre scientifique à l’occasion du 20e anniversaire de la création du laboratoire GRAS (Groupe de Recherche en Anthropologie de la Santé).

Deux
décennies plus tard, le laboratoire "est très sollicité pour ses expertises et la qualité de ses études. Les médecins, qui nous voyaient au début comme des intrus, sont formés dans notre entité pour améliorer leur relation avec le malade, comprendre celui et l’histoire de sa maladie, comprendre les familles des malades", a-t-il indiqué.

"
La mission du GRAS est de faire des travaux d’enquête chez les familles de malades, auprès des médecins, des associations de malades pour comprendre leur logique sociale, leurs stratégies sociales et leurs attentes", a expliqué cet universitaire.

"Nous
avons fait des études sur un grand nombre de maladies comme le SIDA, la diarrhée, le diabète, le cancer. Nous avons montré l’importance sociale de la maladie car, dans tous les cas, il ny a pas seulement une dimension médical, mais aussi une dimension sociale, humaine et anthropologique dans le sens du rapport de l’Homme aux autres. Notre laboratoire offre une multidisciplinarité avec des regards pluriels et croisés", a ajouté M. Mebtoul.

Pour cet universitaire,
sa structure ne compte pas s’arrêter à ce stade du travail. "Nos travaux de recherche sont reconnus au niveau national et international. Nous venons de finaliser une enquête internationale que nous a confiée l’OMS sur les soins de santé primaire. Nous venons d’entamer la rédaction du rapport final", a précisé ce responsable, indiquant que son ambition est de donner à son laboratoire le statut d’unité de recherche.

"Nous sommes
classés dans la catégorie excellent. Rien ne doit empêcher cette promotion", a-t-il précisé.

L
e GRAS commémorera, dimanche, ses deux décennies d’existence par l’organisation d’une rencontre scientifique de deux jours à laquelle prendront part des chercheurs nationaux et français. Les participants  devront  débattre  de  trois  thématiques,  "L’histoire  de  l’anthropologie  de  la  santé  en Algérie", "La production scientifique et pédagogique du GRAS" et "Le regard des autres sur l’anthropologie de la santé".
Amélioration des relations entre le médecin et le malade
Anthropologie de la santé
ACTUALITÉS DU GRAS
GRAS : réflexion sur le système de soins

Par Tegguer Kaddour
Merouane Boukrissa
Les "Empreintes du GRAS"
L'éclairage pertinent des sciences sociales
_________________
Mohamed Mebtoul

Avant-projet de la loi relative à la santé
Archaïsme et déni de la réalité sanitaire
_________________
Mohamed Mebtoul
La mise en scène des «savoirs»
_________________
Merouane Boukrissa

Jeûne et santé

Entre croyances, traditions et fondements scientifiques
ACTUALITES DU GRAS                                     Ce que la presse en dit
Par Rubrique:

Actualités du GRAS  |  Dossier de Presse  | Articles de Presse  |  Interview
المنظمة العالمية للصحة - تحقيق حول العلاجات الصحية الأولية بوهران وتيسمسيلت
مائدة مستديرة حول المشروع التمهيدي لقانون الصحة في الجزائر
Le constat amer de
l'ex-ministre Abdelhamid Aberkane
Système de soins en débat

Par Salah C.
صحة: من أجل تحسين العلاقات بين الطبيب والمريض
أنثروبولوجيا صحة
Avant-projet de la loi relative à la santé
Archaïsme et déni de la réalité sanitaire
Le fondateur de l’anthropologie de la santé en Algérie passe le flambeau
De la liberté de penser au totalitarisme
La confiance ne se décrète pas
Le savoir profane de la famille
Méconnaissance des cancers professionnels en Algérie
La santé orpheline d'une politique publique
Le champ médical algérien
Page ''INTERVIEW''

Entretiens avec des chercheurs du GRAS et conférenciers
GRAS : Conférence nationale sur le FLN
Le rôle des médecins algériens et européens de 1954 à 1962
OMS / GRAS